Le vingt-huit architectes Le vingt-huit architectes
Le vingt-huit architectes Le vingt-huit architectes
Le vingt-huit architectes Le vingt-huit architectes
Le vingt-huit architectes Le vingt-huit architectes
Le vingt-huit architectes Le vingt-huit architectes
Le vingt-huit architectes Le vingt-huit architectes
Le vingt-huit architectes Le vingt-huit architectes
Le vingt-huit architectes Le vingt-huit architectes
Le vingt-huit architectes Le vingt-huit architectes
Le vingt-huit architectes Le vingt-huit architectes
Le vingt-huit architectes Le vingt-huit architectes
Le vingt-huit architectes Le vingt-huit architectes
Le vingt-huit architectes Le vingt-huit architectes
Le vingt-huit architectes Le vingt-huit architectes
Le vingt-huit architectes Le vingt-huit architectes
Le vingt-huit architectes Le vingt-huit architectes
Le vingt-huit architectes Le vingt-huit architectes
Le vingt-huit architectes Le vingt-huit architectes
Le vingt-huit architectes Le vingt-huit architectes
Le vingt-huit architectes Le vingt-huit architectes

Notre proposition est menée dans une approche globale afin de composer avec l’architecture existante éparse.
Le projet développé s’attache à répondre aux volontés de la Région et aux besoins du lycée de manière fonctionnelle tout en lui redonnant une nouvelle image.
Les problèmes de fonctionnement et la dissociation des flux ont largement orienté notre proposition architecturale.
Le vocabulaire démodé du lycée existant est supprimé afin de faire entrer le lycée dans le XXème siècle. Aujourd’hui, les éléments formels très marqués dans le temps ferment le rez-de-chaussée côté cour. Ils sont remplacés par les constructions neuves. Ainsi, les lieux de vie des lycéens s’organisent autour de la cour qui redevient l’élément fédérateur du lycée. La cour, lieu central dans tout équipement scolaire, est ici le point de départ du projet.
En ce qui concerne la demi-pension, la réflexion a été portée par le souci de limiter au maximum les nuisances dues au chantier. L’extension créée contient des éléments du programme intimement liés à la gestion du phasage. Cela permet ainsi une importante économie et un confort des utilisateurs pendant le chantier.

Programme :

Restructuration du service de restauration, extension du lycée, mise aux normes PMR. Travaux en site occupé

Missions :

Phase Concours à la livraison

Statut :

Chantier en cours
Année : 2011-2018
Surface : 2 160 m² dont 650m² créés
Budget : 3.700 K€

Maîtrise d'ouvrage :

Région Ile-de-France / AMO : SEMAEST

Équipe :

Architecte mandataire - Keldi Architectes
Chef de projet - Clémentine Caron

Bureaux d'étude:
BET TCE - CERIS
Cuisiniste - COSYREST