Le vingt-huit architectes Le vingt-huit architectes
Le vingt-huit architectes Le vingt-huit architectes
Le vingt-huit architectes Le vingt-huit architectes
Le vingt-huit architectes Le vingt-huit architectes
Le vingt-huit architectes Le vingt-huit architectes
Le vingt-huit architectes Le vingt-huit architectes
Le vingt-huit architectes Le vingt-huit architectes
Le vingt-huit architectes Le vingt-huit architectes
Le vingt-huit architectes Le vingt-huit architectes
Le vingt-huit architectes Le vingt-huit architectes
Le vingt-huit architectes Le vingt-huit architectes
Le vingt-huit architectes Le vingt-huit architectes
Le vingt-huit architectes Le vingt-huit architectes
Le vingt-huit architectes Le vingt-huit architectes
Le vingt-huit architectes Le vingt-huit architectes
Le vingt-huit architectes Le vingt-huit architectes
Le vingt-huit architectes Le vingt-huit architectes
Le vingt-huit architectes Le vingt-huit architectes
Le vingt-huit architectes Le vingt-huit architectes
Le vingt-huit architectes Le vingt-huit architectes
Le vingt-huit architectes Le vingt-huit architectes
Le vingt-huit architectes Le vingt-huit architectes
Le vingt-huit architectes Le vingt-huit architectes

Le projet de construction du nouveau centre socioculturel demande, au-delà de la conception architecturale, une réelle prise de position quant aux enjeux urbains et sociaux du quartier.
Située dans une zone sujette à d’importants changements dans le cadre du plan de renouvellement urbain de la ville, la parcelle sur laquelle s’implante ce nouvel équipement se trouve sur un entre-deux urbain, marquant la césure entre une zone pavillonnaire et une zone de grands ensembles.
Ce nouveau bâtiment reprenant des activités existantes aujourd’hui situées au rez-de-chaussée de l’un de ces grands ensembles, il semblait important de ne pas leur tourner le dos, une partie des usagers du centre affluant également de cette zone.
Dans le cadre de ce programme, nous proposons un bâtiment créant un réel lien entre les deux rues, tout en répondant de manière pertinente aux objectifs posés par la maîtrise d’ouvrage.
Ce lien est matérialisé dans l’implantation du projet avec la création d’un passage généreux longeant le bâtiment, trait d’union entre l’avenue et la rue le bordant.
Cette rue intérieure endosse plusieurs usages : à la fois accès principal à l’équipement, ou encore espace extérieur du programme, c’est un lieu de passage mais aussi un lieu d’attente, un lieu de rencontre vers lequel pourront converger les usagers mais également les habitants du quartier.

Photographies: Mahmoud Keldi – 11h45

Programme :

Construction du Centre Socioculturel Nelson Mandela et du multi-accueil Arc-en-ciel (30 berceaux). Certifié HQE Certivéa

Missions :

Phases APD à livraison / Mission Mobilier / Mission signalétique

Statut :

Réalisé
Année : 2011-2015
Surface : 1 400m²
Budget : 3.900 K€

Maîtrise d'ouvrage :

MO : Ville d'Epinay-sur-Seine / AMO : SEM Plaine Développement

Équipe :

Architecte mandataire - Keldi Architectes
Chef de projet - Clémentine Caron

Bureaux d'étude:
BET TCE : SIBAT
Acousticien : AAB